Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2016

#Vélizy : le prix du chauffage urbain baisse ou hausse ?

Logo-Vlizy-TV.png"Vous ne le saviez surement pas, les dépenses 2015 était sur le point de baisser ! Mais ... "

 Le directeur de la #SEMIV est interviewé par @VELIZY TV sur le prix du chauffage urbain.

Pour voir la vidéo à partir du reportage concernant ce sujet : Lancer la vidéo ici durée 02'16".

Un article de la SEMIV "Entre-nous" N°36 fait état d'une baisse de 11€ du MWh depuis le 1er Avril 2015 (ce n'était pas un poisson !) passant de 38 à 27 € le prix du MWh. C'est le résultat d'une renégociation entre la ville de Vélizy et le prestataire Vélidis (filiale locale de Cofely Réseaux devenue depuis ENGIE Cofely).

Mais le gouvernement par l’article 32 de la loi de finances pour 2014 abroge à compter du 1er avril 2014 (ce n'était pas non plus un poisson !), l'exonération pour le gaz naturel utilisé pour la consommation des particuliers.
Les livraisons effectuées auprès des particuliers (consommation individuelle ou sous forme collective) sont désormais soumises à la Taxe Intérieure de Consommation sur le Gaz Naturel (TICGN).
Dans le détail, selon le site d'information du médiateur national de l'énergie, institution publique indépendante, la TICGN passe de  1,27 € HT le MWh en 2014, puis à 2,64 € HT en 2015 et de 4,34 € HT en 2016. Une TVA à 20% s’applique sur le montant des consommations ainsi que sur la taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN).

#velizy,#SEMIV,#VELIDIS,#ChauffageUrbain

Selon la SEMIV, elle devrait atteindre 5,88 € HT le MWh en 2017 !

La baisse du coût de l'énergie et les hivers doux devraient rendre cette taxe moins visible sur nos factures de chauffage. Attendons de voir si, dans l'avenir, le prix de l'énergie revenait à augmenter avec des hivers plus rigoureux comme par exemple en 2013.

MonVelizy.com

25/11/2014

Vélizy : Copropriétés

4018103992.jpgCycle de formations: Comment réaliser les économies d'énergie dans votre copropriété ?

 

Les impératifs économiques, sociaux et écologiques poussent de plus en plus de copropriétés saint-mandéennes à changer leurs habitudes en termes de consommation d'énergie.

 

En effet, la loi du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l'environnement, a rendu obligatoire la réalisation, avant le 31 décembre 2016, d'un diagnostic de performance énergétique collectif (DPE) ou d'un audit énergétique dans les copropriétés. L'objectif de ces dispositifs est d'aider les copropriétaires à réduire leur facture énergétique tout en améliorant à leur confort thermique.

 

Par ailleurs, le parc immobilier de Saint-Mandé est ancien, construit souvent sans prise en compte satisfaisante des règles thermiques. L'amélioration de l'efficacité énergétique et climatique de ces bâtiments est donc nécessaire.

 

Pour avoir une vision globale des déperditions énergétiques sur son territoire, de renseigner les Saint-Mandéens sur l'état thermique de leurs habitations et de les encourager à s'engager dans une démarche d'économies d'énergies, la Ville a réalisé, en 2010, une thermographie aérienne et des façades.

 

Suite à la restitution de cette thermographie...

Lire la suite de l'article ici

Saint Mandé : Il ne s'agit pas d'une ville administrée par un parti écologiste. Mais une ville qui prend des mesures courageuses pour le bien de leur concitoyens et des copropriétés en particulier.

A Vélizy, une telle démarche ne serait-elle pas la bienvenue ? MonVélizy pose la question suivante :

Pourquoi la ville de Vélizy ne pourrait pas suivre cet exemple pour aider, par des formations, les nombreuses copropriétés confrontées aux économies d'énergies (Audit, diagnostic...) ?

MonVelizy.com

24/03/2014

Vélizy-Villacoublay : Déploiement de la fibre optique

Fibre.jpgGrâce à son réseau, MonVelizy a pu obtenir de bonnes informations concernant le retard de la mise en place de la FttH (Fiber to the Home) et couper court aux fausses informations qui circulent ici ou là.

En fait, le retard du fibrage de la ville venait uniquement d'un conflit entre les deux opérateurs (Orange & Free).

Vélizy fait partie des villes qui ont fait récemment l’objet d’un accord dans le cadre d’un contentieux entre Orange et Free autour du génie civil.

Vélizy fait désormais partie d’une zone de déploiement où un seul opérateur Orange va déployer toute la zone et donner accès aux autres opérateurs. Cela devrait faciliter le démarrage des travaux. Il faudra attendre un petit peu pour que les déploiements commencent réellement, cela ne devrait pas trop tarder.

De plus pour répondre aux personnes qui s'interrogeaient sur ce sujet, et également sur la fibre mutualisée (par exemple Bouygues, Free , Numéricable, Sfr, etc. pourront se brancher dessus). 

Pour les Particuliers, copropriétaires, syndics de copropriété et promoteurs, voici Une convention cadre de fibrage pour l’habitat social et un Guide pratique pour l'installation de la fibre optique dans les immeubles (mai 2011)

Voici ci-dessous un extrait du communiqué qui date du 25 juillet 2013 de l'Autorité de la concurrence qui explique ce contentieux et l'accord obtenu :

« Orange et Free mettent fin à un contentieux devant l'Autorité de la concurrence portant sur les conditions d'accès aux infrastructures de génie civil de l'opérateur historique.
L'accord conclu entre les deux entreprises facilite et accélère le déploiement de la fibre optique au bénéfice de l'ensemble des opérateurs.

Lire la suite

18/03/2014

Vélizy : Vidéoprotection en copropriété

videoprotection.jpgLa loi du 14 mars 2011 d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (LOPPSI 2) vient de modifier l’article 25 de la loi du 10 juillet 1965 en y insérant un nouvel alinéa. Il est dorénavant prévu de voter à la majorité de l’article 25 le point suivant :
« L'autorisation de transmettre aux services chargés du maintien de l'ordre les images réalisées en vue de la protection des parties communes, dans les conditions prévues à l'article L. 126-1-1 du code de la construction et de l'habitation. »
Le législateur prévoit ainsi la possibilité de transmettre aux services de police des images des systèmes de vidéosurveillance mis en place dans les parties communes des immeubles collectifs à usage d’habitation.

Que dit l’article  L126-1-1 du code de la construction et de l’habitation créé par cette  loi du 14 mars 2011 (art. 23).

Extrait : "... Les images susceptibles d'être transmises ne doivent concerner ni l'entrée des habitations privées, ni la voie publique ..."

"... Cette transmission s'effectue en temps réel et est strictement limitée au temps nécessaire à l'intervention des services de la police ou de la gendarmerie nationale ou, le cas échéant, des agents de la police municipale.
Une convention préalablement conclue entre le gestionnaire de l'immeuble et le représentant de l’État dans le département précise les conditions et modalités de ce transfert. Cette convention prévoit l'information par affichage sur place de l'existence du système de prise d'images et de la possibilité de leur transmission aux forces de l'ordre. Lorsque la convention a pour objet de permettre la transmission des images aux services de police municipale, elle est en outre signée par le maire ..."

"... Ne sont pas soumis au présent article les systèmes utilisés dans des traitements automatisés ou contenus dans des fichiers structurés selon des critères permettant d'identifier, directement ou indirectement, des personnes physiques, qui sont soumis à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés."


4018103992.jpgVa-t-il y avoir un modèle type de convention à signer ?

A ce jour, on ne sait pas si un modèle type de cette convention sera proposé  pour que les copropriétés puissent s’y référer.

Toutes les copropriétés qui envisagent ou qui ont mises en place un système de vidéoprotection vont-elles pouvoir utiliser de cette possibilité ?

Cette disposition laisse à penser qu’il faudrait que les copropriétés aient à leur service du personnel 24h/24 pour qu’il puisse déclencher la transmission des  images en temps réel comme le demande le législateur.

« Ces personnes seront-elles habilitées à juger de l’imminence du danger... »

Si votre copropriété n’a pas de personnel, votre syndic risque de vous proposer une société en charge du visionnage et de la transmission des images.

Pour quels coûts ?

A suivre...

Monvelizy.com