Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2015

Vélizy : Des octets dans ma ville ? Qu'est-ce ?

ville.png

Un humain sur deux vit dans une ville aujourd’hui. La proportion sera des deux-tiers au milieu du siècle.

Dès aujourd’hui, des chercheurs, des sociologues, des industriels réfléchissent aux moyens de rendre la ville vivable, plus intelligente et plus économe.

 

L’outil privilégié : le numérique. Grâce à lui, des solutions s’élaborent chaque jour pour faciliter les transports, réduire la consommation d’énergie, faciliter les relations en réseaux, mais aussi pour associer le citoyen aux grandes décisions qui touchent à sa ville.

 

En Asie, en Corée du Sud et en Chine, des villes entières se construisent autour de ces technologies.

En Amérique du nord et en Europe, ces nouvelles technologies viennent au secours des infrastructures en place. Bitumes truffés de capteur pour mieux prévoir les bouchons ; compteurs électriques connectés pour contrôler à chaque seconde sa consommation ; système de transfert d’énergie entre bâtiments de bureaux, occupés le jour, et habitations occupées la nuit ; partage des véhicules au sein d’un même quartier ; système de surveillance et de sécurité : tous les domaines de la vie urbaine sont peu à peu colonisés par les applications numériques.

 

Pour voir ce qui existe déjà, et ce qui existera demain, Hélène Chevallier nous emmène de San Francisco, en Californie, à Lyon, sur les bords du Rhône, en passant par Issy-les-Moulineaux, en région parisienne

 

Un reportage signé Hélène Chevallier

France Inter : lien de l'émission "Interception" du 8 mars 2015

 

L'exemple d'Issy-les-Moulineaux

velizy,Issy-les-Moulineaux

MonVelizy.com

25/04/2014

Vélizy : LES ECO-COPROPRIETES VERTES !

obcef.pngLe Québec, la France et la Belgique sont désormais unis pour une même cause: définir ce que sont les copropriétés idéales. Pour pouvoir mieux comprendre ce mode d’habitation, l’Observatoire de la Copropriété Exemplaire Francophone (OBCEF) a récemment été créé. Cette nouvelle entité est le fruit d’une démarche entreprise depuis plusieurs années, déjà, afin de [] - Source : ecocopro.com

LE « BILAN INITIAL DE COPROPRIETE » ( BIC )

Bilan Initial de Copropriété est un outil qui va vous permettre :
➠ de mieux connaître votre copropriété, ses forces, ses faiblesses son présent et son passé, tout ceci pour mieux préparer l’avenir ;
➠ de dialoguer et travailler plus efficacement avec les techniciens et ou architectes qui vont vous aider à définir un bon programme de travaux, à trouver les financements et à faire voter les travaux.

Lire la suite

28/03/2014

Vélizy : La SEMIV et son avenir !

 collo, thevenot, adjuward, kameni, penouilh, loison, villacoublay, municipales2014, innovons, façonnons, ensemble, j'aime velizy, a gauche pour vélizy, velizy bleu marine

Autres regrets de Monvelizy : dommage que cette campagne municipale ait été  dominée par des échanges de bas niveau (affichages, tracts, tweets...), au détriment d’une vraie réflexion sur les enjeux pour la ville.

 Questions à propos de la SEMIV

- 32,23 % des Véliziens se sont exprimés (liste J. Loison) pour conserver son statut et sa position (cf réponses au questionnaire)
- 60,21 % des Véliziens se sont exprimés au 1er tour (liste P. Thévenot + liste A. Adjward + E. Kameni + E. Penouilh) pour une modification de la structure et/ou des missions de la SEMIV.
Ces 4 candidats ont une convergence intéressante sur le constat et la nécessité de la réformer en profondeur.

La ville de Vélizy sanctionne donc indirectement le fonctionnement de la SEMIV.

---

Depuis longtemps l’image de la SEMIV s’est dégradée. La confiance s’est perdue au fil du temps. Le Maire sortant a essayé, à partir de 2008, de redresser la situation par plus de communication vers les locataires en oubliant de permettre une prise en compte des problèmes exprimés par les locataires. Les décisions de la gouvernance actuelle n’ont pas su répondre aux attentes des Véliziens.

LA SEMIV a manqué d’anticipation : certes la réhabilitation des logements a permis d’améliorer le confort des résidents par le remplacement des fenêtres, c’était une urgence.  Le traitement thermique des autres parois n’a été fait qu’à minima. Les charges locatives n’ont pas baissé mais par contre les loyers ont été relevés pour financer en partie ces travaux.

LA SEMIV a manqué de considération vis-à-vis des locataires en se refusant pendant des années de permettre aux résidents retraités occupant des appartements trop grands d’accéder, avec des coûts acceptables, à des appartements correspondant à leur besoin.

LA SEMIV a manqué à son rôle d’aménagement en imposant une uniformité excessive à tous les quartiers. La surélévation de la résidence St Exupéry est un exemple flagrant de choix très controversé. Le béton aurait pu être remplacé par des matériaux plus noble, moins couteux, plus rapide à mettre en œuvre et au coût  réduit. Alors que l’on utilise souvent le bois pour ce type d’aménagement.

Pour terminer, revenons au projet Mozart (ex station BP) : Les Véliziens sont en droit d’attendre une réponse, mais info ou intox ?

M. Loison Président de la SEMIV nous a répondu le 10 mars par le tweet suivant :

Joël LOISON : « @MonVelizy FAUX. Débats internes à SEMIV. Etude qui n'a pas été validée donc qui est restée au stade d'étude. Pas de projet #Mozart #Vélizy »

Ce qui engage sa parole.

La liste de Thévenot affirme le contraire le même jour :

Velizy Autrement : « @UPVelizy .@MonVelizy FAUX Projet voté le 22/09/2009 en CA de #SEMIV et doit être lancé après votre surélévation St. Ex! »

C’est un démenti sans valeur puisque il ne s’appuie sur rien puisqu’il ne s’appuie pas sur un extrait identifiable du compte rendu.

 

Echanges%20de%20tweets.jpg

  • Voici ci-dessus un échange de tweets qui en dit long... Selon "Vélizy Autrement", J'aime Vélizy (qui n'étant pas au C.A.) devrait avoir la preuve. Par contre  P. Thévenot ne la diffuse pas, pourtant, il est bien membre du C.A. ?
  • MonVelizy imagine que si P. Thévenot avait voté contre en 2009, tout Vélizy serait au courant depuis bien longtemps et preuve à l'appui ! 

A ce sujet, il est regrettable que :
-    L’opposition municipale EPCV ai refusé en avril 2008 de siéger au sein du Conseil d’Administration de la SEMIV, elle s’interdisait de fait, par son absence, d’avoir un moyen d’information sur son fonctionnement.
-    Le Président et les élus présents au Conseil d’administration (en bas de la page 21) n’ont pas assumé toutes leurs responsabilités notamment par manque de retour d’information.   

 Monvelizy.com

27/03/2014

Vélizy : Voici des informations intéressantes

 17639563.jpg

Regrets de Monvelizy, suite : dommage que cette campagne municipale ait été  dominée par des publications d'informations quelques fois non factuelles voir incomplètes ou sortie de leur contexte, au détriment d’une vraie réflexion sur les enjeux pour la ville.

 Questions à propos des décisions prisent par le conseil municipal (2008-2013)

 Au vu des récentes publications notamment sur les réseaux sociaux, Monvelizy a décidé de mettre en place une rubrique « Conseil municipal »afin de permettre aux Véliziens de vérifier par eux-même, en accédant très facilement à tous les Comptes Rendus des conseils municipaux.

Ils pourront savoir qui a voté pour ou contre concernant les différentes décisions relatives au projet de réhabilitation de la dalle Louvois.

Finalement, nous avons décidé d'aller un peu plus loin en affichant ci-dessous uniquement les pages des documents officiels avec les dates des votes.

Par chronologie :

      1. 16- MARCHÉ RELATIF À DES MISSIONS D'ÉTUDES COMPLÉMENTAIRES DANS LE CADRE DE L'OPÉRATION D'AMÉNAGEMENT URBAIN LOUVOIS
        page 8 & 9 du CR-CM-2011-11-23
        (23 novembre 2011)

      2. 28 - PLAN LOCAL D'URBANISME DE LA VILLE - MODIFICATION - LANCEMENT DE LA PROCÉDURE
        page 20 & 21 CR-CM-2012-09-19(19 septembre 2012)

      3. 12 - CRÉATION ET COMPOSITION DE LA COMMISSION D'AMÉNAGEMENT DE LA ZAC LOUVOIS
        page 9 du CR-CM-2013-02-27
        (27 février 2013)

      4. 08 - PROTOCOLE D'ACCORD POUR LA RÉALISATION DES BÂTIMENTS A, B ET C DE LA ZAC LOUVOIS
        Page 6 du CR-CM-2013-04-17
        (17 avril 2013)

      5. 17 - ZAC LOUVOIS - PROGRAMME DES ÉQUIPEMENTS PUBLICS ET DOSSIER DE RÉALISATION - APPROBATION
        18 - ZAC LOUVOIS - APPROBATION DU CHOIX DU CONCESSIONNAIRE ET APPROBATION DU TRAITÉ DE CONCESSION
        19 - ZAC LOUVOIS - MISE EN OEUVRE DU PROJET D'AMÉNAGEMENT PROTOCOLE D'ACCORD TRIPARTITE COMMUNE/AMÉNAGEUR SEMIV
        20 - MARCHÉ RELATIF À UNE MISSION DE MANDAT DE MAÎTRISE D'OUVRAGE
        POUR LA RÉALISATION D'ÉQUIPEMENTS PUBLICS ET DE SERVICES DANS LE CADRE DE LA ZAC LOUVOIS
        page 11 à 13 du CR-CM-2013-11-20(20 novembre 2013)

Les Véliziens peuvent désormais avoir accès directement aux pages et voir les noms des élus qui ont  voté pour ou contre depuis le début de ce projet. 

De plus dans le CR du 23 novembre 2011 page 9 voici un extrait  :

Article 4
Le programme prévisionnel des constructions, tel que détaillé dans le dossier de création annexé
à la présente délibération représentant une Surface Hors Ouvre Nette (SHON) globale d'environ
33 700 m2 est approuvé. Il comprend deux hypothèses de développement selon la possibilité,
au regard de la conjoncture, de développer ou non des surfaces de bureaux à l'étage des deux
bâtiments situés au droit de la future station de tramway:
Hypothèse A :
19200 m2 environ de SHON (Surface Hors Œuvre Nette) de logements permettant la
construction d'environ 260 logements,
• 5 600 m2 environ de SHON de locaux de bureaux et activités économiques,
• 4 100 m2 environ de locaux de commerce et de services,
• 4800 m2 environ de SHON d'équipements publics,
Hypothèse B :
23300 m2 environ de SHON de logements permettant la construction d'environ 320 logements,
• 1 500 m2 environ de SHON de locaux de bureaux et activités économiques,
• 4 100 m2 environ de locaux de commerce et de services,
• 4800 m2 environ de SHON d'équipements publics,

---

Tous les élus étaient informés, à l'époque (en 2011), du nombre de logement qui étaient prévus de construire.

 

Monvelizy.com

26/03/2014

Vélizy et la Métropole Grand Paris (MGP)

Urne2014.pngDimanche 30 mars, les Véliziens auront à choisir une dernière fois.

  Les Véliziens doivent savoir vers quel avenir notre ville va se diriger.

Beaucoup de rumeurs, de contre-vérités ont été diffusées par tracts, par les réseaux sociaux, en réunion publique.

----

Regrets de Monvelizy : dommage que cette campagne municipale ait été  dominée par l’exacerbation des peurs au détriment d’une vraie réflexion sur les enjeux pour la ville.

Questions à propos de l’intercommunalité

Nous constatons qu'à ce jour, l'avis des Véliziens n'est pas si tranché que cela.
Si nous prenons en compte le nombre de voix en % des 3 candidats encore en lice au second tour, nous observons que :

- 41,27 % des Véliziens qui se sont exprimés (liste P. Thévenot) sont pour la sortie de GPSO, contre l'intégration à MGP et pour l'intégration dans l’intercommunalité de Versailles (VGP).


- 43,86% 47,36% des Véliziens qui se sont exprimés (liste J. Loison + liste E. Kameni (*) + liste A. Adjuward) sont favorables au maintien dans GPSO, toutefois ces deux candidats proposent de peser les avantages et les inconvénients (par une étude suivi d'une analyse) de la nouvelle situation créée par la  mise en place de la structure MGP votée en décembre 2013).

(*) E. Kameni appelle à voter J. Loison (ajout le 27/03/2014 à 16h)


La ville de Vélizy peut décider de rejoindre l'intercommunalité de Versailles-Grand-Parc soit par choix (promesse électorale), soit par défaut pour ne pas rentrer dans Métropole-Grand-Paris (suivant les résultats d'une étude & analyse).


Mais choisir Versailles-Grand-Parc (VGP) n’est-il pas seulement retarder une échéance ?


Hypothèse plausible :

Versailles-Grand-Parc ne pourrait-il pas demander, dans un futur proche, d'intégrer la Métropole-Grand-Paris ?
La ville de Versailles ne pourrait-elle pas y trouver un grand intérêt, économique et touristique (Château de Versailles) et pousser VGP de se rapprocher de MGP pour éviter une mise à l’écart ?


Si cette hypothèse devenait une réalité, toutes ces modifications (organisation administrative) auront forcément un coût pour Vélizy.


Avant de prendre la décision de rejoindre VGP n'est-il pas nécessaire de bien peser le pour et le contre de chaque situation dans l’intérêt de tous les Véliziens et de s’affranchir de toute idéologie.


In fine, ce sera au conseil municipal, à l'initiative du premier magistrat de la ville de prendre les bonnes décisions qui s'imposent en connaissance de cause.

 Monvelizy.com

24/03/2014

Vélizy-Villacoublay : Déploiement de la fibre optique

Fibre.jpgGrâce à son réseau, MonVelizy a pu obtenir de bonnes informations concernant le retard de la mise en place de la FttH (Fiber to the Home) et couper court aux fausses informations qui circulent ici ou là.

En fait, le retard du fibrage de la ville venait uniquement d'un conflit entre les deux opérateurs (Orange & Free).

Vélizy fait partie des villes qui ont fait récemment l’objet d’un accord dans le cadre d’un contentieux entre Orange et Free autour du génie civil.

Vélizy fait désormais partie d’une zone de déploiement où un seul opérateur Orange va déployer toute la zone et donner accès aux autres opérateurs. Cela devrait faciliter le démarrage des travaux. Il faudra attendre un petit peu pour que les déploiements commencent réellement, cela ne devrait pas trop tarder.

De plus pour répondre aux personnes qui s'interrogeaient sur ce sujet, et également sur la fibre mutualisée (par exemple Bouygues, Free , Numéricable, Sfr, etc. pourront se brancher dessus). 

Pour les Particuliers, copropriétaires, syndics de copropriété et promoteurs, voici Une convention cadre de fibrage pour l’habitat social et un Guide pratique pour l'installation de la fibre optique dans les immeubles (mai 2011)

Voici ci-dessous un extrait du communiqué qui date du 25 juillet 2013 de l'Autorité de la concurrence qui explique ce contentieux et l'accord obtenu :

« Orange et Free mettent fin à un contentieux devant l'Autorité de la concurrence portant sur les conditions d'accès aux infrastructures de génie civil de l'opérateur historique.
L'accord conclu entre les deux entreprises facilite et accélère le déploiement de la fibre optique au bénéfice de l'ensemble des opérateurs.

Lire la suite