Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2014

Soutien à Emmanuel Giboulot

Lire le texte intégral : Soutien à Emmanuel Giboulot

Lire la déclaration de soutien à Emmanuel Giboulot

 

 

 

15/08/2013

L’agriculture urbaine à Vélizy comme ailleurs...

L’effet démultiplicateur de l’agriculture urbaine

est à présent reconnu.

c537_incredible_edible_todmorden_france_paris_hotel-de-ville_incroyables_comestibles_w1400.jpg

C’est un fait, l’effet démultiplicateur des apports de la participation citoyenne avec l’agriculture urbaine comme celle impulsée par les Incroyables Comestibles est reconnu par des études récentes...

L’agriculture urbaine s’est fortement développée ces dernières années par la mise en place de jardins partagés, d’associations de type AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne), de systèmes de cultures sur les toits ou d’actions collectives citoyennes comme le mouvement des incroyables comestibles. Les circuits courts gagnent des adeptes...

L’agriculture urbaine ne permettra jamais d’atteindre une autosuffisance alimentaire pour de grandes villes au vu des surfaces potentiellement cultivables. Cependant, elle pourrait devenir, d’ici quelques années, le mode de culture le plus économique et le plus rentable, notamment en termes d’énergie et de transport dans un contexte d’énergies fossiles toujours plus chères. Ce sont dans les villes que se trouvent à la fois les bouches à nourrir et la main-d’œuvre disponible, ce qui fait de ce mode d’agriculture un gisement d’emplois non négligeable à l’échelle européenne.

Source et intégralité de l'article : http://www.incredible-edible.info

MonVelizy.com

01/07/2013

Soutenir la (R)évolution et Colibris

Chers amis,

La (R)évolution des Colibris bat son plein ! Notre Plan (de vol) est clair. Depuis son lancement, le 30 janvier dernier, nous avons commencé à faire passer l’idée qu’un profond changement de société était nécessaire ET possible !

Aujourd’hui, pour aller plus loin, nous avons besoin de vous tous...

La (R)évolution a besoin de vous !

Les volets Économie et Agriculture du “Plan des colibris” ont fait l’objet de mobilisations nationales en ce début 2013, avec plus de 80 villes concernées ! Les prochaines campagnes sur l’Éducation (octobre), puis la Démocratie (janvier) et l’Énergie (avril) demanderont une large participation.

Ce que nous avons fait ensemble est déjà extraordinaire ! Mais aujourd'hui nous croyons qu'il nous faut faire plus et mieux.

Si les idées que nous portons sont les vôtres, si ces actions ont du sens pour vous, il y a une façon simple de faire votre part !

Objectif 4000 colibris-cotisants d'ici le 15 juillet !

Aujourd’hui, déjà, plus de 65% de nos ressources viennent des dons de nos soutiens, seule garantie de notre pérennité, de notre liberté d’expression et d’action.

Nous sommes près de 3000 à donner quelques euros chaque mois pour faire fonctionner Colibris (et plusieurs autres milliers à faire des dons ponctuels). Notre objectif est de faire grimper ce nombre de 1000 chaque mois pour atteindre 10 000 colibris-cotisants d'ici la fin de l'année.

Grâce à ces moyens nous pourrons durablement :

  • démultiplier le nombre de groupes locaux et financer une partie de leurs actions
  • organiser les prochaines campagnes de la (R)évolution des colibris
  • diffuser plus largement nos messages et le Plan des Colibris
  • soutenir des projets locaux pionniers

Pour soutenir la (R)évolution et Colibris, devenez “colibri-cotisant” !
Et pour que nous soyons de plus en plus nombreux, parlez-en autour de vous.

Avec toute notre reconnaissance et l’assurance de notre détermination,

Chaleureusement,

L’équipe de Colibris

17/11/2012

Face à la crise : Entraide et solidarité plus que jamais...

57550574_p.jpgDe nombreux paysans vivent une période très rude face aux lois du marché. Ce phénomène est peu perceptible lorsque l’on vit éloigné du monde rural. Pour accompagner et défendre les familles et préserver l’emploi, des agriculteurs ont créé l’association Solidarité Paysans. Le réalisateur, Patrick Viron a suivi sur plusieurs mois des bénévoles de l’association au cours d’accompagnements de familles d’éleveurs, d’agriculteurs et de vignerons. Avec beaucoup de dignité, ces familles nous confient une parole sobre et pudique sur leurs difficultés et leurs valeurs.

Ce documentaire montre qu’il existe encore une véritable solidarité et des TERRES D’ENTRAIDE… 
Voir un extrait : http://vimeo.com/32144633
 
Un film documentaire de 52 minutes réalisé par Patrick Viron réalisé en 2010.
 
Consomm'acteur urbain nous sommes

Nous entendons souvent ces expressions [consommer local] [produire local] [préférer les circuits courts]. Quelles réalités et quelles perspectives se cachent derrière ces appellations ?
Des expériences innovantes en France et dans de nombreux pays suscitent de nombreuses réflexions et génèrent un dialogue entre ces consomma'cteurs et ces producteurs locaux.
C'est en cultivant le « local » que nous irons progressivement vers une autre façon de produire et de consommer !
C'est en privilégiant les « circuits courts» que nous réduirons notre impact écologique, que nous créérons un relationnel « respectueux» qui ne peut que favoriser la qualité !

C'est en favorisant cette « relation » que nous irons vers plus de confiance entre nous tous.
 
En valorisant cette activité « rurale» tout proche de « l'urbain», nous protègerons notre santé, nos emplois, notre économie, bref notre avenir.

MonVelizy.com

20/10/2012

L’urbanisation du plateau de Saclay a tuée son projet ??

Monsaclay-elodie_vilain-150x150.jpgJe viens de voir un article sur le site de www.monsaclay.fr en date du 19 octobre 2012 qui m'interpelle et que je vous conseille de lire.

Merci à Stanislas Berteloot d'avoir mis en ligne le message d'Elodie Vilain sur son site et que je relaye ici sur ce blog.

Prochainement, l'Amap de Vélizy devait entrer en relation avec Elodie Vilain pour éventuellement la soutenir par des contrats issus de son exploitation (culture biologique).


Elle espérait installer sur le plateau de Saclay une exploitation maraîchère et un poney club.

Lire également l'article et la vidéo (avril 2012) mis en ligne sur le site de MonSaclay.fr

-->> Alerte : mobilisons-nous pour sauver l’exploitation d’Elodie sur le Plateau de Saclay

 

Jean-Marc Vié

Petition pour la preservation des Terres agricoles : moratoire sur le Grand Paris

Une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) est un projet innovant qui vise à :
- Promouvoir et faire vivre une agriculture durable, de proximité et écologiquement saine, en établissant des relations équitables entre les adhérents et les agriculteurs ;
- Développer des liens entre les habitants-consommateurs et les agriculteurs-producteurs locaux : devenir des "consomm’acteurs" ;
- Initier et soutenir des activités liées au monde rural en milieu péri-urbain.

Concrètement, une AMAP met en relation des paysans avec des consommateurs. Les consommateurs pré-achètent des produits aux paysans, et ces derniers leur remettent leur biens lors des distributions, tout au long de l’année.

 

Pour participer, les consommateurs doivent d’abord être adhérents de l’association. Ils peuvent alors souscrire des contrats auprès des paysans participants.

Les AMAP s’inscrivent souvent dans un mouvement national (ALLIANCE Paysans Ecologistes Consommateurs) et international : les Teikei au Japon, et les CSA (Community Supported Agriculture) dans le monde anglo-saxon. Dans ce cadre, nous avons participé au premier colloque internationnal sur les contrats locaux entre agriculteurs et consommateurs à Aubagne (13).

Source : AMAP des jardins de Ceres.

Lire la suite