Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2016

Vélizy : Exploitation d'une forêt domaniale aux portes de la ville

  Une parcelle située au dessus du cimetière de Viroflay totalement déboisée.

Dsc09586.jpg
Parcelle 96

Dsc09585.jpg

Dsc09600.jpg

Dsc09606.jpg

Dsc09607.jpg

Dsc09617.jpg

Dsc09568_1.jpg

L'ONF nous explique ici tous les enjeux qui doivent être pris en compte dans la gestion forestière : l'accès et l'accueil du public, la production de bois, la préservation des paysages et des biotopes, le rajeunissement des peuplements vieillissants...

Dsc09568_2.jpg

Dsc09628.jpg

Est-ce un fût ou une grume ?

(*) La réponse se trouve plus bas

onf,versailles,velizy,viroflay,chaville

onf,versailles,velizy,viroflay,chaville

Sur la gauche la forêt a échappé aux tronçonneuses et est prête à redémarrer une nouvelle saison

Dsc09588.jpg

Une belle vue sur Viroflay et Chaville
avec au loin le quartier de la Défense.

Dsc09590.jpg

Un rapace fait du sur place :
est-ce une buse variable ou un faucon crécerelle ?

Dsc09563.jpg

Le reste de la forêt bourgeonne...

Dsc09561.jpg

...C'est beau à voir !

 Commentez cet article ici

(*) La grume et le fût représentent la partie du tronc d'un arbre. La grume est le tronc d'un arbre abattu et ébranché alors que le fût est le tronc d'un arbre non abattu qui n'a pas de branches donc représente la partie la plus intéressante pour le bois d'œuvre.

 

MonVelizy.com

23:09 Publié dans Chantiers, Citoyen, Clin d'oeil, Débats, Ecologie, Info-Citoyen, ONF | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : onf, versailles, velizy, viroflay, chaville | |  Facebook | | |

Commentaires

Bonjour,
Nous sommes de nombreux à à Vélizy, riverains de la forêt de Versailles et Meudon à être indignés par les coupes actuelles de l'ONF : au début du printemps, au moment de la reproduction des animaux. Les sentiers sont détruits, le drainages et des anciens petits ponts supprimés, nous avons en direct le bruit de l'A86, étouffé avant par les arbres et sans doute la pollution...
L'ONF réalise des coupes drastiques dans un objectif commercial, ce qui ne nous parait pas cohérent dans une petite forêt entouré de ville comme celle-ci.

Écrit par : bruneau | 16/04/2016

Bonjour;
Je tiens à rajouter que les souches ne sont pas traitées donc pas de replantation.
L'entretien aurait dû être fait plus tôt et de façon plus modéré pour ne pas pénaliser les riverains.

Effectivement nous avons la joie réentendre l'A86 qui depuis le mur antibruit c'était fait discret.
J'ai constaté également que les pistes cyclables étaient devenues des petites mares à canards car nous n'avons plus assez d'arbres pour retenir l'eau.

Pour information de découpage commence à Jouy en josas et ainsi que proche de la cour Roland.(visible depuis la route).

Bièvres ne doit pas être épargné. N'oublions pas vélizy-bas Chaville et Meudon. Je n'ai pas pu aller constater moi même pour ces dernières.

Écrit par : Sarah | 16/04/2016

Le seul reproche que l'on peut adresser à l'ONF c'est le nombre de parcelles touchées. Pour le reste, les arguments des veliziens ne sont que soucis individualistes. Ils n'ont rien dit lors de la coupe côté rue de bretagne ?? Il n'y a qu'à voir les coupes faites il y a quelques années et pour laquelle la nature reprend de plus belle sa place et les chemins sont bien entretenus.

Écrit par : Arthur | 18/04/2016

OK Arthur pour vos commentaires. En effet rue de Bretagne : la zone coupée alors est maintenant un taillis où des arbres sont mêmes tombés sur une cloture.
Les coupes rue de Bretagne ont généré des nuisances, notamment au niveau du bruit et le problème de drainage qui impacte la piste cyclable. L'idée n'est justement pas de nous cantonner à nos parcelles proches, mais de pouvoir échanger avec l'ONF sur sa stratégie de coupes commerciales dans ces petites forêts de l'IDF où les conséquences sont plus nombreuses que simplement la vue et l'esthétique. Nous ne remettons pas en cause leur professionnalisme, nous voulons juste qu'ils nous l'expliquent de manière cohérente ( parfois ils coupent des grands arbres, parfois des petits, parfois tout...).

Écrit par : christel | 18/04/2016

Christel, merci pour ton retour.
Des arbres qui tombent sur la clôture, ce n'est pas nouveau, à chaque coup de vent ou presque (tempêtes ou pas) ça génère ce type de problème qu'il y ait des coupes ou pas.
Pour le bruit de l'A86, vous avez absolument raison ! La forêt limite les nuisances sonores.
Pour le drainage coté A86, c'est faux car ce problème existe depuis très longtemps et il s'est amplifié depuis les travaux de la couverture ont généré des déviations de l'A86 proche de la forêt et ont eu pour effet d'étanchéifier les sols dans cette zone. Au départ cette piste cyclable a été créée en place d'un chemin le temps de la réfection coté Jouy. Ils auraient dû enlever le goudron (retour à un chemin forestier) car ce n'est plus une piste cyclable (elle est coté Jouy) et drainer le sol pour minimiser la nappe d'eau. Peut-être le feront-il un jour ?

Pour la gestion de l'ONF, la communication qui est faite s'adresse uniquement aux nombreux visiteurs du domaine puisqu'il est public. Des riverains, très souvent s'insurgent, s'opposent, dénoncent, etc...
Peut-être faut-il revoir votre mode d'action et vous rapprocher de l'ONF pour permettre de vous comprendre et de vous écouter. Il ne faut pas attendre un évènement de ce type pour réagir sans doute brutalement (colère). L'ONF fuit cette colère puisqu'il sait que cela ne concerne qu'un petit nombre d'habitants et que votre mouvement ne sera que limité dans le temps et limité par son ampleur. La presse relaye mais sans plus.
C'est à vous de voir pour trouver un moyen plus constructif, plus rassembleur, c'est du moins mon avis.
AD

Écrit par : Arthur | 18/04/2016

Bonjour les véliziens écolos bobos !
Des véliziens ne comprennent pas ces coupes ? Ah bon ?
A qui appartient la forêt ? Certainement pas à vous.
Qui a pour mission d'exploiter ce domaine ? L'ONF, pas les Véliziens
Qui connait le mieux la vie des arbres ? Les professionnels et non les riverains qui croient tout savoir comme d'hab. :-(
Qui va râler si une arbre (ou une branche) tombe sur un passant ? Sûrement les habitants du quartier en promenant leur chien ! (forte probabilité)
Qui râlent quand on leur coupe un bout de forêt ? ces mêmes habitants.
Où se trouve leur logique ? :-( Je n'ai pas de réponse.
En fait si j'en ai une. il est écrit au début de mon commentaire.

Écrit par : Vous les Véliziens | 18/04/2016

Bonjour Vous les Véliziens, l'habitude fait qu'on a l'impression que ces petites parcelles de forêt en milieu urbains appartiennent un peu à tout le monde... C'est un lieu où tout le monde se retrouve, jeunes, vieux, riches, pauvres.
Et bruit et la pollution ne sélectionnent pas leurs cibles.
Nous n'avons pas la prétention d'apprendre son métier à l'ONF, et j'imagine qu'il ne doit pas être facile! Ce sont les dégats et les coupes définitives à visée commerciale ( voir parcelle 96) qui paraissent disproportionnés par rapport à la taille de cette forêt coincée entre l'autoroute et les immeubles et que l'on souhaite comprendre.

Écrit par : christel | 18/04/2016

Effectivement la découpe rue de Bretagne datant de 2012 était impressionnante également et pas du goût des riverains, certains ont manifesté leur mécontentement mais effectivement niveau impacts zéro. La découpe a été rapide cela ne permet pas de réagir ou bien trop tard, pour cette parcelle au passage la délimitation a été largement dépassée, mais passons.

Une précision la petite mare au canard en haut de l'ancienne piste cyclable côté Vélizy n'existaient pas avant, plus bas effectivement ce n'est pas nouveau.

Une précision la petite mare au canard en haut de l'ancienne piste cyclable côté Velizy n'existaient pas avant, plus bas effectivement ce n'est pas nouveau.
Pourquoi ont réagi car l'augmentation des abattages est impressionnante, la sous-traitance associée, peut poser des doutes non?

Certains arbres étaient vieux, moitié morts, d'autres non, l'argument parfaitement valable cela permet "aération" et le renouvellement de la forêt de façon naturelle, certes mais déborder un peu c'est tentant non?
Le bois de chauffage c'est une source de revenue pour l'ONF non ?

Pour certaines parcelles sincèrement c'est impressionnant ont à du mal à imaginer que le renouvellement va se faire naturellement car il y a plus rien autour.
Il faudra attendre plus de 5 ans pour voir les effets et bien plus pour voir apparaitre des arbres.
Sauf si replantation mais là encore j'ai des doutes car c'est très cher la replantation.

Et non on n'est pas tous écolos bobos :-)

Il y des familles, des sportifs, qui ne voient un peu plus loin que la zone proche des habitations.
Disons que l'entretien à été tardif, et c'est humain de penser "qu'un peu " de découpe en plus permet d'intéresser un sous-traitant : frais déplacement ... Etc.
D'ailleurs au passage j'ai discuté avec le sous-traitant et vu l'expérience qu'il a vécue, il ne prendra plus de marché proche des habitations, car il était en première ligne face aux riverains et autres intervenants…etc.
Je tiens à préciser qu'il ne fait que son travail ce n'est pas lui qui délimite l'abattage et qui gère là / les forêts.

L'ONF devrait plus communiquer vers les communes et riverains.
Après c'est normal si les gens se posent des questions…etc. Et la rapidité d'abattage ne permet pas non plus de contrôler l'abus ou non. Mais je ne suis pas une spécialiste.
Dernière précision le projet est plus vaste que Velizy, Versailles, Meudon, Chaville, Jouy-en-Josas, ville d'Avray il y a aussi Rambouillet et d'autres je pense.
Effectivement on n'est pas journaliste et on ne travaille pas à l'ONF, mais on demande qu'à mieux comprendre le projet local.

Écrit par : sarah | 18/04/2016

Différents types de coupes sont prévus par l'ONF :

les coupes de régénération : elles consistent à exploiter les arbres désignés par le forestier afin de mettre en lumière les sols et permettre aux jeunes semis de se développer
les coupes d'amélioration vont permettre d'éclaircir les peuplements trop denses et exploiter les arbres moins bien conformés au profit des plus beaux arbres
les coupes sanitaires consistent à exploiter les arbres dépérissants afin de sécuriser l'espace forestier.

Écrit par : Arthur | 19/04/2016

Merci pour vos commentaires.

Sur le site de l'ONF, il y a beaucoup d'info mais pour trouver, il faut faire un peu d'effort de recherche et de compréhension. Par exemple le domaine est découpé en deux zones autour de Vélizy :
- la zone de Versailles (ouest et sud)
- la zone de Meudon (ouest nord-ouest et nord).
Sont elles indépendantes dans les moyens ?

La parcelle 97 (qui touche au clos) et 96 (qui a été ratiboisée) sont situées dans la zone de Meudon. Les parcelles 34 et 35 (coupe en taillis en cours) sont situés coté la rue de Bretagne (zone de Versailles).

Un article sera prochainement consacré à cette organisation qui semble à la fois transparente uniquement pour les initiés, obscure pour les autres, c'est à dire nous les Véliziens.

MonVelizy.com

Écrit par : Jean-Marc | 19/04/2016

Les commentaires sont fermés.