Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/04/2014

Vélizy : LES ECO-COPROPRIETES VERTES !

obcef.pngLe Québec, la France et la Belgique sont désormais unis pour une même cause: définir ce que sont les copropriétés idéales. Pour pouvoir mieux comprendre ce mode d’habitation, l’Observatoire de la Copropriété Exemplaire Francophone (OBCEF) a récemment été créé. Cette nouvelle entité est le fruit d’une démarche entreprise depuis plusieurs années, déjà, afin de [] - Source : ecocopro.com

LE « BILAN INITIAL DE COPROPRIETE » ( BIC )

Bilan Initial de Copropriété est un outil qui va vous permettre :
➠ de mieux connaître votre copropriété, ses forces, ses faiblesses son présent et son passé, tout ceci pour mieux préparer l’avenir ;
➠ de dialoguer et travailler plus efficacement avec les techniciens et ou architectes qui vont vous aider à définir un bon programme de travaux, à trouver les financements et à faire voter les travaux.


Ecocopro,OBCEF,observatoire,copropriétés,exemplairesDe plus en plus de copropriétés se posent les questions suivantes :

1- « Quels sont les gros travaux d’entretien que nous devrons effectuer dans les prochaines années ? »

2- « En particulier à quels travaux devrons-nous procéder en matière énergétique ? »

3 - « Pouvons-nous financer ces travaux et comment ? »

Pour répondre à ces questions, les responsables des copropriétés (conseils syndicaux, syndics bénévoles, syndics professionnels) pensent qu’il est suffisant de se lancer dans des « audits », que ceux-ci soient obligatoires (comme l’audit énergétique pour les copropriétés de plus de 49 lots) ou non.
Or, ceci est à la fois exact et inexact : en effet, nous constatons que trop d’audits - même très bien faits - ne débouchent sur aucun travaux ou débouchent sur des travaux « évidents » et rejoignent dans un placard les études déjà faites, et souvent financées inutilement.

Cette démarche est une méthode innovante et répond aux problèmes de motivation des copropriétaires et leur organisation pour commencer les études de rénovation énergétique en vue de la baisse des charges et de la valorisation du patrimoine immobilier dont l’étiquette énergétique va baisser, ce qui rendra les appartements et l’immeuble attractifs en cas de revente ultérieure:

 Ce que l’on appelle la fameuse « valeur verte » qui commence à entrer dans les esprits comme partout dans les pays qui aident à la rénovation énergétique des immeubles.

 

ecocopro,obcef,observatoire,copropriétés,exemplairesPLANETE COPRPRIETE a beaucoup étudié cette question et a conclu que – pour qu’un audit soit efficace – il fallait réunir trois conditions :

1- Il faut d’abord que le conseil syndical – tous les membres du conseil syndical – soit le moteur de la démarche et puisse participer à la définition du contenu de l’audit et de ses objectifs, ceci en partant non seulement des problèmes vécus par les copropriétaires, mais aussi de leurs attentes.

2- Il faut ensuite que la copropriété soit en état de « bonne marche ». Inutile, en effet, de s’engager dans des audits si la copropriété n’a pas résolu les problèmes de base qui peuvent être les siens.

3 -Afin que les auditeurs soient les plus efficaces possibles une fois l’audit lancé, il faut qu’ils soient aidés et accompagnés par le conseil syndical.

 

http://planete-copropriete.com/

 

Pour toutes informations contacter Jean-Marc Vié au
info-énergie,vélizy-villacoublay,Vélizy

 

Monvelizy.com

Les commentaires sont fermés.