Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2012

Petition pour la preservation des Terres agricoles : moratoire sur le Grand Paris

Une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) est un projet innovant qui vise à :
- Promouvoir et faire vivre une agriculture durable, de proximité et écologiquement saine, en établissant des relations équitables entre les adhérents et les agriculteurs ;
- Développer des liens entre les habitants-consommateurs et les agriculteurs-producteurs locaux : devenir des "consomm’acteurs" ;
- Initier et soutenir des activités liées au monde rural en milieu péri-urbain.

Concrètement, une AMAP met en relation des paysans avec des consommateurs. Les consommateurs pré-achètent des produits aux paysans, et ces derniers leur remettent leur biens lors des distributions, tout au long de l’année.

 

Pour participer, les consommateurs doivent d’abord être adhérents de l’association. Ils peuvent alors souscrire des contrats auprès des paysans participants.

Les AMAP s’inscrivent souvent dans un mouvement national (ALLIANCE Paysans Ecologistes Consommateurs) et international : les Teikei au Japon, et les CSA (Community Supported Agriculture) dans le monde anglo-saxon. Dans ce cadre, nous avons participé au premier colloque internationnal sur les contrats locaux entre agriculteurs et consommateurs à Aubagne (13).

Source : AMAP des jardins de Ceres.


"L'Amap des jardins de Cérès a été créée pour faire la preuve que des
circuits d'approvisionnement direct de produits agricoles locaux étaient
possibles.
Avec cette production locale, nous souhaitions établir concrètement la
nécessité de préserver les terres agricoles fertiles, et d'abord celles de
notre environnement immédiat, le plateau de Saclay.
Aujourd'hui cette revendication prend de l'ampleur en France et s'étend
notamment au territoire francilien, grandement menacé par des projets
immobiliers à tendance "mégalomaniaque""

un certain nombre de participants de l'AMAP des jardins Ceres se sont
mobilisés, avec d'autres représentants de territoires d'Ile de France au
sein d'une coordination la COSTIF.
C'est pourquoi nous vous encourageons fortement à signer la petition
préparée ensemble :

http://www.avaaz.org/fr/petition/STOP_AU_GRAND_PARIS//?tta


Avec le Grand Paris, derrière l’amélioration de certains transports
franciliens, se mettent en place plus discrètement des délocalisations
d’emploi sur des pôles de concentration éloignés de l’habitat, ainsi
qu’une consommation de terres agricoles précieuses à conserver.
Ces délocalisations d’emploi feront perdre tout le bénéfice de certaines
améliorations des transports.
Tout cela, pour le profit de quelques uns et au détriment  du plus grand
nombre, aggravera encore le déséquilibre entre l’Ile de France et les
autres régions au détriment de l’emploi local.
C’est pourquoi la Coordination pour la Solidarité des Territoires en Ile
de France (COSTIF) se mobilise contre cet aspect caché du projet de Grand
Paris, et demande un MORATOIRE IMMEDIAT sur le projet de Grand Paris dont
la logique de fond est profondément inégalitaire et destructrice.
Notre protestation n’est pas que Francilienne, car les autres régions
françaises sont aussi concernées par les conséquences néfastes de ce
projet qui renforce l'hyperconcentration des richesses en Ile de France.

A vos claviers pour la suite , bien amicalement
Edith   ( AMAP des jardins de Ceres) et les membres de la COSTIF

---

Informations transmises par des ampiens de Vélizy.

MonVelizy.com

Les commentaires sont fermés.